Robert WLERICK


fontaines de France : Robert Wlerick Né à Mont-de-Marsan le 13 Avril 1882 dans une famille d’ébénistes et d’antiquaires (son grand-père, Jean-François, entreprit un “Tour de France” comme compagnon). Etudiant au lycée Victor Dury, il est, par ses dons exceptionnels pour le dessin, encouragé dans sa vocation par l’un de ses professeurs, Monsieur MORIN. Installé à Paris fin 1905, il se passionne pour la sculpture (grecque notamment). En 1912, Wlérick dispose d’un atelier, et, réalise de nombreuses commandes pour l’Etat, et notamment une statue de Condorcet pour la ville de Ribemont. En 1920, il sculpte LA SOURCE, le portrait du peintre Charles de Valville, la Tête de Germaine et un bas relief, Léda. Il esquisse également une série de nus féminins.

En Février 1921, naissance de son fils Gérard. En 1923, décidé à quitter Montparnasse, Wlérick achète un terrain dans le 20 ème arrondissement et y fait construire un atelier et un logement. En 1925, la ville de Dax lui commande un médaillon à la mémoire du poète Emile Despax. En 1926 naissent ses deux filles, Françoise et Jacqueline. Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur. En vacances avec sa famille près de Mont-de-Marsan, Wlérick dessine plusieurs paysages des Landes, dont “Etude de pins” et “A la limite de la forêt”. En 1932, Wlérick effectue avec sa femme, un voyage en Italie où il va se familiariser avec les sculptures du Quattrocento (14ème siècle en Italie).

Wlérick meurt le 7 mars 1944 de privation et de maladie. L’Art de Wlérick se caractérise par une forte intensité de vie dans la construction plastique, pour trouver son parfait accomplissement dans les oeuvres réalisées à partir de 1925.