La Fontaine Chaude
La Fontaine Chaude
Photos prises en mars 2006

 

La Fontaine Chaude de Dax

 

Les premiers témoignages de l’activité thermale de la cité remontent à l’époque romaine. Ayant envahi Aquae Tarbellicae, les Romains découvrent les bienfaits des eaux locales et du limon de l’Adour. Le thermalisme dacquois était né. Aujourd’hui c’est l’une des premières stations thermales française en termes de fréquentation. La Fontaine Chaude ou source de Nèhe, du nom d’une déesse nordique des eaux, constitue le véritable symbole de la station. Construite au 19ème siècle sur l’emplacement supposé des anciens thermes romains, la fontaine Chaude a un débit journalier de 2 4OO OOO litres d’eau à une température de 62,5°. L’aire d’émergence des sources de Dax résulte d’une faille datant de l’époque d’érection des Pyrénées. La grande profondeur d’environ 2 000 mètres confère à cette eau une température et une minéralisation importante.

L’actuel portique de style Toscan a été édifié en 1814 sous le règne de Louis XVIII à l’emplacement d’un ancien bassin gallo-romain, remanié à de multiples reprises au cours des siècles. Autour de cette fontaine s’élevait autrefois le quartier des tripiers et des bouchers. Les ménagères se servaient de l’eau chaude de la fontaine pour cuire les œufs ou plumer les volailles. Dans le bassin, surtout après des périodes ensoleillées, on peut apercevoir une floraison d’algues. Elles sont analogues à celles qui participent, avec le limon de l’Adour et l’eau thermale, à l’élaboration du médicament naturel : le Péloïde (boue) de Dax.

Voir la légende du Chien du Légionnaire.

Revenir à la ville