La Fontaine de la Vierge
La Fontaine de la Vierge
Photos prises en mars 2011

 

 

La Fontaine de la Vierge de Kernascléden

 

Kernascléden viendrait du breton « kernasen ». « Ker » signifiant village et « Askleudewn » signifiant écluse. Elle devient commune indépendante en 1955, mais était érigée en paroisse depuis 1908. L’édification d’un sanctuaire voué à la Vierge Marie fut à l’origine de la création d’un pèlerinage dont on ne situe pas la première date, mais l’importance de celui-ci a nécessité la construction d’un hôpital pour recevoir les pèlerins malades. Les seigneurs de Rohan sont à l’origine de la reconstruction de la chapelle au XVème siècle, ils firent appel aux meilleurs ouvriers de l’époque.

La fontaine de la Vierge est associée à la chapelle Notre-Dame. Réalisée en granite, elle est située au bout d’un chemin, dans un enclos. Un mur pignon triangulaire percé d’une niche à coquille surmonte un bassin carré à margelle. L’eau, par une rigole entre les pierres va rejoindre un petit réservoir circulaire, destiné aux pèlerins, avant d’aller remplir le lavoir situé hors de l’enceinte.

La procession du Pardon le 15 août marque une halte devant la fontaine. Le pré situé en contre-bas de celle-ci se nomme Prat-er-Markiz, le Pré du marquis, en souvenir du passage du marquis de Pontcallec, en fuite après la conspiration de 1719.

Nous remercions la mairie de Kernascléden pour la documentation qu’elle nous a aimablement transmise et dont est tiré cet historique.

Revenir à la ville