La Fontaine de l’AN II
La Fontaine de l’AN II
Photos prises en mars 2015

 

 

La Fontaine de l’AN II d’Antrain

 

Les fouilles effectuées au début du XXème siècle témoignent de l’occupation du site dès le Néolithique. Le nom de la commune aurait pour origine le latin inter amnes, « entre les rivières ». Après les invasions Antrain est un bourg important on y élève une église, c’était un passage sur la route du Mont-Saint-Michel. En 1418 Saint Vincent Ferrier, dominicain espagnol, fait des prédications dans la ville, qui au XVème siècle connaît un essor suite à l’implantation de tanneries et d’ateliers de travail du drap. Pendant la Révolution des épisodes de la chouannerie ensanglantent la région et engendrent une guérilla particulièrement violente.

Le Conseil Municipal décide en 1801 de remédier aux inconvénients d’une eau rare. La fontaine de l’An II fut longtemps la seule pouvant alimenter en eau potable les habitants de la cité. Son appellation erronée serait liée à une méprise. Lors de sa réparation les chiffres gravés sur le fronton ont été interprétés II alors qu’il s’agissait du chiffre 11. Cette fontaine en fait daterait du XIème siècle. Elle présente une structure en granit à pignon et ouverture en plein cintre.

 

Revenir à la ville