La Fontaine du Portail du Rieu
La Fontaine du Portail du Rieu
Photos prises en mai 2008

 

Lafontaine du Portail du Rieu de Caromb

 

Plusieurs graphies sont recensées pour le nom de cette commune : Carumbum en 1021, Carumbo en 1254 etc., pour devenir aujourd’hui Caromb. Située au pied du Ventoux, cette cité fortifiée possède l’une des plus grandes églises romanes du Vaucluse sous le vocable de Saint-Maurice et construite au 14ème siècle. C’est en 1793 que le département du Vaucluse a été créé, il est constitué des districts d’Avignon et de Carpentras, mais aussi de ceux d’Apt et d’Orange qui appartenaient au département des Bouches-du-Rhône ainsi que du canton de Sault qui appartenait aux Basses-Alpes.

L’adduction d’eau des quartiers, depuis la source du Paty située au bas des rochers, aurait probablement été réalisée au 14ème siècle. Les fontaines pendant des siècles sont restées les seuls points d’eau de la cité. Le barrage du Paty a été construit de 1764 à 1766. Il est ancré dans les roches calcaires des « Conférents », et retient quelques 400.000 m3 d’eau. C’est une prouesse technologique du XVIIIe siècle qui a contribué au développement du village.

La Fontaine du portail du Rieu date de la même époque que celle de la Place. Elle était installée près de l’aqueduc ce qui simplifiait son alimentation. Dans les archives, figurent en 1566 les traces de la réparation de cette fontaine. En 1609, elle est équipée d’un bassin, puis en 1666 d’un réservoir dont la contenance est insuffisante et sera augmentée en 1689. Le quartier du Rieu est un quartier d’eau avec ses écluses pour les moulins et son aqueduc.

En 1781, la fontaine est déplacée sur l’esplanade, ce qui rend plus aisée la circulation des charrettes. Toutefois, on installe autour du bassin une bande de fer hérissée de “dentelles” pour empêcher aux lavandières d’y faire la lessive, un lavoir leur ayant été construit. La fontaine de forme pyramidale date de 1840, mais fut détruite en 1939, par décision du Conseil Municipal de l’époque, car gênante pour le développement de la circulation et du marché. Celle que l’on admire aujourd’hui date de 1987 d’après les plans originaux, son édification fut décidée par la municipalité, sous le mandat de M.Joseph Chevernier.

Revenir à la ville