La Fontaine Notre-Dame
La Fontaine Notre-Dame
Photos prises en mars 2019

 

 

La Fontaine Notre-Dame de Larmor-Plage

 

Larmor-Plage était un petit port sardinier à la fin du XIXème siècle. Il a existé dans la commune jusqu’à cinq usines de conditionnement de ce poisson. La dernière conserverie a fermé ses portes avant la Seconde Guerre Mondiale. Selon l’histoire qui nous est parvenue Gildas dit le Sage aurait fait édifier une chapelle sur le site de l’actuelle église Notre-Dame. Cet édifice aurait été détruit au IXème siècle lors des invasions Vikings, ces derniers auraient créé à cette période un camp armé à Locqueltas. L’église Notre-Dame-de-Larmor ou Notre-Dame-de-la-Clarté a été construite au XIVème siècle. La tour situé à l’ouest de l’église qui servait de tour de guet fortifiée date du début du XVIème siècle. Elle était un lieu de Pèlerinage pour les marins. La coutume du salut des navires de guerre qui partaient en longue campagne remonterait à la seconde moitié du XVIème siècle. Aux coups de canon tirés des bateaux, les cloches répondaient pendant que l’on hissait le drapeau sur la tour ce qui serait à l’origine de la devise de Larmor : « Bon vent à qui me salue ».

A proximité de l’église la Fontaine Notre-Dame est édifiée en pierre, le fronton est sommé d’une croix taillée dans un bloc monolithe. Un escalier donne accès à cette fontaine qui est encadrée de murets, le mur dosseret est percé d’une niche abritant une statue de la Vierge. Un petit bassin à l’avant de l’édifice est alimenté par la source via un mince canal recouvert. L’eau de cette fontaine était considérée comme source d’eau guérisseuse, pour recouvrer la vue, ou l’espoir, on y jetait quelques pièces de monnaies. Jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale, la fontaine approvisionnait en eau potable les habitants du quartier. En 1940, l’amiral Karl Dönitz choisit Lorient comme base principale des sous-marins allemands, il installa son poste de commandement sur le territoire de Larmor-Plage. Après la guerre la commune bénéficia d’un plan d’aménagement et de reconstruction au titre de commune sinistrée pour fait de guerre. Ce qui explique peut-être la présence d’une construction contemporaine près de cette ancienne fontaine.

Revenir à la ville