La Fontaine Parvis de la Cathédrale
La Fontaine Parvis de la Cathédrale
Photos prises en septembre 2018

 

La Fontaine Parvis de la Cathédrale d’Albi

 

La cathédrale Sainte-Cécile d’Albi offre un visage contrasté, entre la rigueur monumentale de son architecture et la finesse du baldaquin de son entrée. Elle est classée avec la cité épiscopale au patrimoine mondial de l’Unesco depuis juillet 2010. Au monde, c’est la plus grande cathédrale de brique que l’on peut admirer et en Europe la plus grande cathédrale peinte. Elle est née afin de répondre au défi de l’hérésie religieuse le Catharisme qui s’est développée dans le midi toulousain. Suite à la Croisade proclamée par l’Eglise Catholique contre les Albigeois, et après l’annexion des vicomtés de Bézier, d’Albi et de Carcassonne au domaine royal en 1226. Sa construction est réalisée en brique matériau permettant de bâtir plus rapidement à moindre coût, et exprimait ainsi une adhésion à la pauvreté arme brandie par les hérétiques. L’élévation de la cathédrale s’est tout de même étalée sur un siècle environ de 1282 à 1390. En 1400 est érigé le portail triomphal qui donne accès à l’édifice religieux depuis la ville. Entre 1513 et 1535 est réalisé le superbe baldaquin de pierre dont l’architecture flamboyante tranche avec les murs de brique puissants et nus.

Ce porche monumental est représentatif du gothique flamboyant, avec une richesse impressionnante de sculptures, celles-ci ont d’ailleurs fait l’admiration de Prosper Mérimée en 1834, lors de sa visite d’Albi. Les assises du baldaquin sont de même hauteur, marque d’une construction de luxe. Face à cette architecture grandiose, lors de l’aménagement des abords de l’édifice religieux en 2007, une fontaine a été implantée de l’autre côté de la rue, face à l’entrée de la cathédrale. Elle est constituée d’une vasque sur pied d’une grande simplicité, avec petit jet d’eau central. Elle repose au centre d’un carré aux pavés disposés en cercle, l’ensemble est intégré à une calade. Cette présentation sobre met ainsi en valeur la recherche architecturale du baldaquin. Cette fontaine qui fait le bonheur des pigeons venus s’y abreuver est en circuit fermé.

Revenir à la ville