La Fontaine rue de la Louvalière
La Fontaine rue de la Louvalière
Photos prises en mai 2010

 

 

La Fontaine rue de la Louvalière de Saint-Jean-de-Gonville

 

Au cours du XIVème siècle, la bourgade fut décimée par la peste et se repeupla lentement au cours du XVème. Au XVIème siècle, le village de St Jean fut, comme tout le reste du Pays de Gex le théâtre de luttes sanglantes liées aux guerres de religions après l’invasion des troupes bernoises en 1536. La religion protestante fut instaurée et l’église consacrée au culte réformé jusqu’à la reprise du bailliage par le comte de Savoie à la signature du Traité de Lausanne en 1564. Malheureusement ce traité ne mit pas fin aux querelles religieuses et politiques. Les savoyards et les espagnols entrèrent par deux fois dans le village de St Jean afin de “laver les âmes des impuretés calvinistes”, tuant, violant, incendiant tout ce qu’ils pouvaient.

Une paix relative s’installa après la signature du traité de Lyon par Henri IV en 1601 et le rattachement du Pays de Gex à la France. En 1638 le culte catholique fut rétabli à St Jean, en 1662 le temple protestant fut détruit. En 1685, à la révocation de l’Édit de Nantes, les habitants de St Jean souhaitant garder la religion calviniste s’expatrièrent en terre protestante (Peney, Malval etc…)

Une fontaine est située au carrefour en haut de la rue St-Jean à la connexion avec la rue Gachet et la rue de la Louvalière. Un joli bassin de pierre porte la date de 1873, accolé à l’un des côtés, une pile carrée dont la moulure porte gravée, l’inscription suivante : DEFINOD Maire. Une sphère termine l’édifice. L’été la pile de cet édicule est ornée de géraniums plantés dans la ceinture en fer forgé qui l’entoure.

 

Revenir à la ville