La Fontaine rue Principale
La Fontaine rue Principale
Photos prises en juin 2017

 

 

La Fontaine rue Principale de Nans

 

Le patronyme de Nans est ainsi orthographié depuis 1587, il aurait pour origine le mot gaulois « nanto » qui désigne une vallée, une rivière ou un torrent. Cette racine est particulièrement fréquente dans le Jura : Nans-sous-Sainte-Anne, Nance, Nancuise, Nantey etc..Le village de Nans est blotti au pied d’une haute falaise en forme de fer à cheval portant le nom de « Roche de Nans ». Une excavation dans cette grande falaise avait été amplifiée et fermée par une muraille fortifiée dont on peut encore voir aujourd’hui quelques éléments. Les pièces aménagées à l’intérieur pour servir de refuge, furent utilisées pendant la Guerre de Dix Ans (1634-1644 épisode comtois de la Guerre de Trente Ans). La transformation de cette falaise est un cas unique en France.

Trois fontaines sont référencées sur le territoire de la commune l’une d’entre-elles se situe rue Principale. Implantée sur un large espace pavé, elle dispose d’une pile dont la base carrée repose au centre du bassin. Ce denier est scindé en deux parties, celle située à l’avant est en demi-lune et servait à l’approvisionnement en eau des riverains, mais aussi d’abreuvoir. A l’arrière la partie rectangulaire est aménagée en lavoir. A proximité de cet ensemble coule le ruisseau « Le Drigeon » , ce dernier est canalisé entre des murs sur toute la traversée du village, de petits ponts permettent l’accès aux deux rives et donnent un charme particulier à ce bourg.

Revenir à la ville