La Fontaine Saint-Alban
La Fontaine Saint-Alban
Photos prises en mai 2006

 

La Fontaine Saint-Alban d’Inguiniel

 

Bien souvent l’origine exacte des paroisses bretonnes n’est pas bien connue. Cependant l’on sait qu’elles furent installées entre le V et VIIème siècle. C’est en 1280 qu’il est fait mention pour la première fois d’Inguiniel dans les archives de l’abbaye de Notre-Dame de la Joie d’Hennebont. Cette paroisse fut érigée en commune en 1790. Elle est placée sous la protection de Saint-Alban, l’église lui est dédiée. St-Alban né (en 287?) à Vérulam à 30 kilomètres au nord de Londres fut martyrisé en l’an 3O4. Dans sa biographie, Bède le Vénérable, dit de lui : « qu’il était un païen charitable qui avait recueilli chez lui à Vérulanium, un prêtre chrétien poursuivi par la police. Celui-ci le convertit et le baptisa. Quand les policiers arrivèrent, ils arrêtèrent St-Alban qui, pour sauver le prêtre, avait revêtu son uniforme religieux. Il fut mis à mort à sa place ».

Une fontaine-calvaire est également placée sous la protection de St-Alban. Un petit autel pour les cérémonies est installé sur la colonne supportant la Croix. Au pied de celle-ci, gravé dans le granit une représentation du Saint. Deux fois par an, lors du Pardon de Saint-Alban, le 27 Juin et le dimanche qui suit, la statue du Saint parcourait le chemin qui mène de l’église à la fontaine. Cette statue d’un mètre quatre-vingt était portée par huit hommes et toujours suivie de nombreux fidèles. Tombé en désuétude depuis plusieurs années, le Pardon est de nouveau très fréquenté depuis 2012. Les eaux de la fontaine sont réputées soigner les maux de tête, mais sont également protectrices pour le bétail.

Revenir à la ville