La Fontaine Saint-Eutrope
La Fontaine Saint-Eutrope
Photos prises en mars 2018

 

La Fontaine Saint-Eutrope de Plougonven

 

Le patronyme de la commune aurait pour origine le mot de l’ancien breton « Ploe » signifiant paroisse et de Saint Gonven (Saint-Breton ne figurant pas dans le Martyrologue Romain). Il aurait accosté sur les côtes d’Armorique et se serait installé dans un lieu devenu Plougonven. On ne connaît pratiquement rien de sa vie, mais il est invoqué pour la guérison des maux de tête et pour soigner les maladies des cochons. La paroisse est connue en 1440 sous le nom : Plogonven. L’église Saint-Eutrope était une fondation des seigneurs de Rosampoul (Maurice de Kerloaguen et Louise Bechete son épouse). Edifiée dans le quartier éponyme, elle devint officiellement une trève (succursale de paroisse) en 1651. L’édifice religieux fut démoli en 1780 puis reconstruit entre 1784 et 1790 et restauré au XXème siècle.

Saint-Eutrope est aujourd’hui l’un des villages constituant la commune de Plougonven, à son église est associée une fontaine sous la protection du Saint éponyme. A une centaine de mètres de l’édifice religieux, la source Saint-Eutrope sourd dans un bassin carré celui-ci est couvert d’une pierre plate surmontée d’un toit à bâtière dont le pignon est percé d’une niche qui est malheureusement vide, mais autrefois accueillait une statue à l’effigie du Saint-Patron. Une croix complète l’ensemble, mais curieusement le personnage représenté à son avers n’est pas le Christ mais la Vierge Marie tenant dans ses bras l’Enfant Jésus. Les eaux de cette fontaine avait la propriété de soigner les coliques, les maux de ventre, l’hydropisie.

Revenir à la ville