La Fontaine Saint-Hernin
La Fontaine Saint-Hernin
Photos prises en mars 2017

 

La Fontaine Saint-Hernin de Ploumagoar

Le nom de Ploumagoar apparait pour la première fois en 1158 dans une confirmation de l’archevêque de Tours concernant les biens de l’abbaye Saint-Mélaine de Rennes. Ploumagoar possédait deux succursales : Pabu et Saint-Agathon. On retrouve également mention de la paroisse dans le procès en canonisation de Saint-Yves en 1330. La chapelle de Saint-Hernin apparaît pour la première fois dans les écritures au XVème siècle, mise en vente lors de la Révolution, elle avait été acquise en 1794 par un certain Jean Yves Homo, aujourd’hui il ne subsiste rien de cet édifice en dehors de la fontaine qui lui était associée.

La fontaine sourd dans un bassin surmonté d’un dosseret au sommet duquel est posée une pierre triangulaire. Une niche incluse dans la construction sert d’écrin à un visage gravé dans la pierre, peut-être une représentation de Saint-Hernin, de chaque côté de la source deux bas murets complètent l’ensemble. Les eaux de cette fontaine avaient le pouvoir de guérir les paralytiques. Hernin était originaire de Grande Bretagne, après avoir traversé la mer en 528, il établit un ermitage près de Duault, et délimite celui-ci en trainant un bâton derrière lui, il meurt en 535. A la fontaine un lavoir a été adjoint, cet espace a bénéficié en 2010 d’un aménagement et en 2014, il a été baptisé « Espace Aimé Milon », en mémoire de cet ancien conseiller municipal de 1945 à 1971 puis premier adjoint jusqu’en 1977. Il était connu de tous les habitants et surnommé « l’infirmier », bien que ne possédant pas ce diplôme, il officiait en tant que tel, passant de famille en famille, faire les piqûres. Il a été en 1981, le premier non enseignant à recevoir les palmes académiques. Il est décédé le 29 novembre 1991.

 

Revenir à la ville