La Fontaine Saint-Martin
La Fontaine Saint-Martin
Photos prises en mai 2006

 

La Fontaine Saint-Martin de Questembert

 

Dans une charte de  1660 du duc Conan IV il est fait mention à quelques kilomètres de Questembert  d’ une aumônerie des Hospitaliers de Saint-Jean accompagnée d’une chapelle sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste. L’ensemble est  rattaché à l’hôpital de Malansac, lui-même uni au temple de Carentoir. Cette chapelle a été en partie brûlée en novembre 1793 par les troupes de François Julien Le Batteux. Ce personnage né en 1766 au Mans était depuis 1793 lieutenant de la compagnie des grenadiers de la garde nationale de Redon. Il agit pour son compte autant que pour celui de la République et dans le Morbihan il multiplie les pillages, taxations, arrestations abusives etc. La colonne de Le Batteux laissa un souvenir particulièrement sanglant à Questembert.

Rue Saint Martin il existe, en contrebas d’un espace engazonné et fleuri, une fontaine placée sous la protection du Saint éponyme. Elle date du XVIème siècle. C’est un édifice monumental dont le dôme à quatre pans est surmonté d’une quille boulottée, il repose à l’arrière sur un mur et à l’avant sur deux colonnes dont les chapiteaux sont couronnés de tailloirs. Le mur du Fond est percé d’une niche qui autrefois devait vraisemblablement  accueillir une statue du Saint-Patron. Les trois accès à la source sont fermés par des échaliers. Celui situé en façade est percé d’une ouverture en forme de croix par laquelle l’eau,  via une rigole va rejoindre le grand bassin rectangulaire situé à l’avant  qui servait de lavoir. Cette source est  reconnue pour ses propriétés particulières notamment pour soigner les maladies infantiles et les fièvres.

 

 

Revenir à la ville