La Fontaine Saint-Méven
La Fontaine Saint-Méven
Photos prises en mars 2011

 

 

La Fontaine Saint-Méven de Guilligomarc’h

 

Guilligomarc’h viendrait du breton gwele(clan), et de l’anthroponyme Comarch ou Eucomarch. Au Néolithique il existait sur ce territoire une occupation relativement importante, comme l’atteste trois cromlechs signalés au XIXème siècle, mais aujourd’hui disparus. En 1323 on trouve la trace de la paroisse autour de laquelle s’est constitué un premier noyau urbain. Lors de la Révolution en 1790, Guilligomarc’h est soustraite au diocèse de Vannes et devient une commune finistérienne et une paroisse distincte.

En contre bas de la route principale sont implantés le lavoir datant du XIXème siècle et non loin la fontaine restaurée au XXème siècle circonscrite dans un enclos. Pour y accéder deux escaliers sont à disposition. La source affleure dans un bassin rectangulaire, à l’arrière un édicule avec pignon à deux pentes et voûte profonde murée, dont la niche abritait autrefois une statue de Saint-Méven ou Saint-Méen. Malgré la grille de protection installée, la statue a disparu. Une pierre surmontant le fronton porte gravées les lettres suivantes : PHVC et l’on peut encore distinguer le nombre 16 qui d’après les écrits archivés correspondrait à l’année d’édification 1671. Nous ignorons les propriétés curatives de l’eau de cette source, mais il n’est pas invraisemblable de penser qu’elle soigne les problèmes de peau comme les autres fontaines du Pré d’Auge de Sainte-Mère l’Eglise de Trémeven sous le vocable de ce Saint.

Revenir à la ville