La Fontaine Saint-Vénec
La Fontaine Saint-Vénec
Photos prises en mars 2013

 

 

La Fontaine Saint-Vénec de Briec-de-l’Odet

 

Briec aurait pour origine le nom de Brithiacum, toponyme gallo-romain d’origine gaulloise, qui a évolué progressivement pour devenir aujourd’hui Briec. L’Odet est le fleuve qui passe sur le territoire de la Commune. Il prend sa source à Saint-Goazec, sur le versant sud des montagnes Noires et se jette dans l’Océan dans la baie de Kerogan. De nombreuses chapelles sont recencées à Briec en particulier celle de Saint-Vénec en forme de croix latine et datant du XVIème siècle.

Celle-ci est accompagnée d’un calvaire dont la base est formée de deux massifs triangulaires, autour sont rangés les douze apôtres, au sommet la croix du Christ accompagnée des deux larrons.

Au pied de cette croix sont diposées la Vierge de Pitié et les Saintes Femmes, au-dessus Marie Madeleine et sur le fût Saint-Jean et la Vierge Marie.

Un autre édifice datant du XVIIème siècle et situé à une trentaine de mètres de la chapelle lui est associé, il s’agit de la fontaine Saint-Vénec. C’est une construction à pignon avec toit en bâtière et ouverture en ogive, encadrée de deux colonnettes à torsades réticulées avec un décor de nids d’abeilles.

Au fond, surplombant la source, une petite niche en arc brisé contenait une statue de Saint-Vénec absente de cet emplacement lors de notre visite et ce pour une raison qui nous est inconnue. Les mères d’enfants malades venaient à cette fontaine et trempaient la chemise du bambin dans l’eau sacrée, puis l’en revêtaient en l’attente d’une guérison.

Saint-Vénec ou Vennec, Guéthenoc, Guézennec, Guithern, en breton Sant Guezheneg ou Gwezhenog était le fils du roi Fragan. Ce dernier accompagné de son épouse sainte Gwenn et ses deux jeunes fils Jacut et Guéthénoc, quitte vers 1418 le pays de Galles pour gagner l’Armorique. Guéthénoc et Jacut construisirent ensemble l’Abbaye de Saint-Jacut à Landouar (presqu’île de Saint-Jacut-de-la-Mer). Outre cette création, on sait très peu de chose sur Saint-Vénec, c’est en examinant ses statues que l’on en déduit, puisqu’il est en armure, qu’il tient une épée mais aussi un livre, qu’il fut d’abord guerrier avant d’être religieux.

 

Revenir à la ville