La Fontaine Saint-Yves
La Fontaine Saint-Yves
Photos prises en Mars 2018

 

La Fontaine Saint-Yves de Minihy-Tréguier

 

Minihy signifie terre des moines, voisine du monastère, cette terre bénéficiant d’un droit particulier était directement rattachée à la juridiction épiscopale. Minihy-Tréguier érigée en commune en 1790, ne possédait pas d’église paroissiale et ce n’est qu’après le concordat en l’an XII que l’ancienne chapelle Saint-Yves devient église paroissiale. Il s’agit de l’ancienne chapelle de Kermartin fondée en 1293, réédifiée au XVème siècle. Elle a été restaurée, agrandie au XIXème siècle avec reconstruction de la façade ouest.

Yves Héleroy de Kermartin (Saint-Yves) est probablement né en 1253 au Minihy près de Tréguier dans une famille d’ancienne noblesse. A l’âge de 14 ans il est envoyé à Paris où il étudie les lettres, les sciences, la théologie et le droit canon. Il reste ensuite à Rennes de 1280 à 1284, où il a la charge d’official (vicaire judiciaire, juge ecclésiastique). L’évêque de Tréguier qui avait besoin d’un official obtient son retour au pays en 1284, en plus de cette fonction l’évêque voulut lui confier une paroisse, c’est ainsi qu’il accepte de recevoir le sacerdoce. Il se voit doté de la paroisse de Trédrez, puis celle de Louannec etc ; Il se constitue l’avocat du faible, du pauvre, du persécuté. La réputation de ce défenseur du droit s’étend dans tout l’ouest de la France. Il distribue son argent jusqu’au dernier sou. En 1293 il fonde la chapelle de Kermartin, en 1297, il fait son testament en faveur de l’hôpital de la chapelle de Kermartin. En 1298, il sent ses forces décliner et démissionne de toutes ses fonctions pour se retirer dans son manoir de Kermartin et mener ainsi ses dernières années dans l’union avec Dieu. Il rend son âme à Dieu le 19 mai 1303.

A partir de l’édifice religieux un chemin pentu mène au bord du Jaudy, dans une anfractuosité à la base de la butte une source sort du rocher, un bassin en recueille l’eau. Contre la paroi une niche a été installée mais elle n’accueille plus aucune statue. Qu’elles étaient les propriétés des eaux de cette source, nous n’avons obtenu aucune réponse à cette question, toutefois le site semble régulièrement entretenu.

Tous les ans à Tréguier le troisième dimanche du mois de mai  se déroule le Pardon de Saint-Yves, l’un des plus importants de Bretagne. Il est suivi par des hommes d’église, des milliers de pèlerins venus de toute la Bretagne, mais aussi par de nombreux hommes de loi provenant de toutes les régions de France, certains ont même fait le déplacement depuis l’étranger. Après la messe à la basilique de Tréguier, la procession s’organise derrière la chasse contenant le chef de Saint-Laurent, la Croix et les différentes bannières pour rejoindre l’église de Minihy-Tréguier village de naissance du Saint canonisé en 1347 par le Pape Clément VI.

Revenir à la ville