La Fontaine Sainte-Eugénie ou Sainte-Ujane
La Fontaine Sainte-Eugénie ou Sainte-Ujane
Photos prises en mars 2006

 

 

La Fontaine Sainte-Eugénie ou Sainte-Ujane de Lamballe

 

Depuis le 1 janvier 2019 la commune de Morieux sur le territoire de laquelle coule la fontaine a fusionné avec Planguenoual et Lamballe pour donner naissance à la nouvelle entité Lamballe-Armor.

Comme Ste-Thouine à Lanloup et Ste-Onenne à Tréhorec, Ste-Ujane à Morieux fut appelée Ste-Eugénie par l’Église catholique ,(Ste Eugénie est une martyre romaine du 3ème siècle) dont les Bretons ne veulent rien savoir. Pour eux ces trois Saintes restent trois femmes différentes et ils considèrent qu’elles sont issues de leur trésor de mythes celtiques, comme c’est le cas pour Ste-Ujane de Morieux.

Certains supposent que l’adoration qui lui est vouée remonterait à un culte du soleil. La Patronne de cette fontaine a le don de guérir les maux de tête; on y prend dans le creux de la main, à trois reprises, de l’eau que l’on se verse sur le sommet du crâne, ceint préalablement d’une bougie que l’on va ensuite allumer dans l’église, devant la statue de Sainte Eugénie.

Mais l’eau de la fontaine a une autre vertu : elle apprend aux jeunes filles si elles se marieront dans l’année. A cet effet, elles lancent, après une prière mentale, une épingle dans le bassin de la fontaine ; si l’épingle plonge et coule au fond sans faire de mouvement, la jeune fille trouvera prochainement un amoureux ; si au contraire, l’épingle jetée semble hésiter et se tient dans l’eau d’une manière horizontale, il se passera encore quelques années avant que soit exaucé le vœu de la pauvre fille.

Un autre usage bien plus singulier et dont l’origine semble perdue, s’est conservé à Morieux presque jusqu’à nos jours : lors des processions, les petits enfants de la paroisse se plaçaient devant le Saint-Sacrement et soufflaient de toute la force de leurs poumons dans des sifflets de plomb ou de bois. Ces musiciens, faisaient entendre les sons les plus discordants ; mais c’était l’usage, et personne n’en était troublé. Cet usage a aujourd’hui disparu. Cette fontaine a fait l’objet d’une belle restauration, la niche abrite une jolie statue représentant la Sainte Patronne des lieux.

Nous remercions la Mairie de Morieux pour la documentation qu’elle nous a aimablement transmise.

Revenir à la ville