La Fontaine Sainte-Marie
La Fontaine Sainte-Marie
Photos prises en septembre 2012

 

 

La Fontaine Sainte-Marie de Saint-Pompont ou Saint-Pompon

 

Dans les archives le nom de la commune est écrit de différentes manières, en 1269 Sanctus Pomponius, puis au XVIème siècle S. Pompoing etc…., c’est dans la deuxième moitié du XXème siècle que nombre d’organismes officiels ajoutèrent un T à Saint-Pompont, mais les panneaux situés à l’entrée du village portent bien : SAINT-POMPON, et cette commune est bien référencée sous ce patronyme par le Conseil Général de Dordogne. L’origine du nom serait peut-être liée à un Croisé périgourdin qui de retour de Terre Sainte, aurait décidé de placer son village sous la protection de Saint-Pomponius. Ce saint évêque de Naples au VIème siècle était très vénéré par les Croisés qui embarquaient vers Jérusalem ou en revenaient.

Sur le bord de la route menant de Saint-Pompon à Daglan, sourd une fontaine sous la protection de la Vierge Marie. Elle est associée à la chapelle de Bedeau

 

Elle est associée à la chapelle de Bedeau qui elle se situe sur la commune de Daglan. Cette source a été nettoyée grâce à l’association Le Mandalou avec l’aide des cantonniers de Saint-Pompon. Le Père Barrière et le Père Mathieu ont organisé le 31 mai 2011 la procession de la Vierge et la bénédiction de la source Sainte-Marie. Cette soirée se termina par une messe qui amena la pluie tant désirée…

Ce petit sanctuaire abritant une statue de la Vierge Marie est d’une grande simplicité, avec son abri de bois à deux pans, mais semble fréquenté régulièrement comme le démontre les fleurs et cierges qui s’y trouvent. Que vient y chercher le pèlerin, réconfort, guérison par l’eau ?

La chapelle de Bedeau considérée comme inter paroissiale, fut au XIXème siècle source de discorde constante entre les deux cités. Dans son “histoire de Saint-Pompont”, Jean TABANOU, nous narre l’histoire de la cloche de cette chapelle :

 

« En 1868, Saint-Pompon, aidé par plusieurs paroisses avoisinantes, fit faire une petite cloche qui devait être placée à Bedeau. On l’y transporta, mais quand elle fut sur le parvis, une dispute naquit entre les gens de Saint-Pompon et ceux de Daglan. Les Saint-Pomponnais retournèrent chez eux, laissant la cloche à bedeau. Pendant la nuit, les Daglanais essayèrent de la voler mais ils n’y réussirent pas. Alors Saint-Pompont mena la cloche dans son église où elle est encore, et Daglan acheta seul une cloche pour Bedeau”.

 

Revenir à la ville