La Fontaine Sainte-Radégonde
La Fontaine Sainte-Radégonde
Photos prises en juin 2019

 

 

La Fontaine Sainte-Radégonde de Bray-Saint-Aignan

 

En janvier 2017 du mariage entre Bray-en-Val et Saint-Aignan-des-Gués est née la nouvelle commune de Bray-Saint-Aignan. Cette commune se situe entre Loire et Forêt d’Orléans au carrefour d’anciennes voies importantes où circulaient les romains du nord au sud et d’est en ouest. Les convois commerciaux empruntaient également ses itinéraires, mais aussi plusieurs armées dont celle de Jeanne d’Arc. Au Moyen-Âge, les eaux de la rivière Saint-Laurent qui traversent la commune passaient pour soigner les rhumatisants. A l’église de Bray, de nombreux pèlerins se rendant à Saint-Jacques de Compostelle y faisaient une halte, ce qui est à l’origine de son patronyme d’église Saint-Jacques.

La source Saint-Jacques jouxte le cimetière, elle est protégée par une haute construction au toit pyramidal recouvert d’ardoises et sommé d’une croix en fer. A la base, la niche avec arc en plein cintre protège la source, au dessus une seconde excavation est ornée d’une statue de Sainte Radégonde qui semble avoir donné son nouveau patronyme à la fontaine. Cette représentation  se situait  au monastère de Chappe (Bouzy-la-Forêt), lors de la Révolution elle fut transféré dans l’église Saint-Jacques de Bray. Par la suite elle fut de nouveau déplacée, aujourd’hui elle orne la niche surplombant la source.

 

Revenir à la ville