La Fontaine Square de la Porcelaine
La Fontaine Square de la Porcelaine
Photos prises en mai 2012

 

 

La Fontaine Square de la Porcelaine de Giey-sur-Aujon

 

François Guignet fournisseur de bois de marine de l’état acquiert en 1809 les bâtiments d’une manufacture de toiles d’indiennes situés au centre du village. Il transforme en 1811 les locaux en fabrique de porcelaine. Il fait venir un certain nombre de spécialistes de France et de l’étranger. A Bugnières, au château de Beauvoisin à quelques kilomètres de Giey, des ateliers de peinture et de dorure sont installés. Rapidement l’entreprise acquière une grande notoriété, ses dorures étant plus résistantes que celles des autres établissements grâce à un procédé particulier inventé par François Guignet. Entre 1820 et 1830 la firme est à son apogée et emploie une centaine de personnes. Vendus en France et à l’étranger, les objets divers, décorés de palmettes, de filets d’or, de fleurs, de scènes de chasse témoignent de la richesse artistique des peintres qui se sont succédés. Le transport du kaolin provenant des environs de Limoges occasionne des frais importants, ce qui met en péril la production à partir des années 1830, la manufacture se reconvertit dans la fabrication d’ustensiles d’usage courant en porcelaine dite hygiocérame (céramique hygiénique, dans la couverture de laquelle il n’entre aucune substance nuisible à la santé). En 1844 c’est la faillite. Chez les antiquaires circulent encore des pièces non signées provenant des ateliers de François Guignet, elles sont souvent vendues sous la dénomination “porcelaine de Paris”.

Aujourd’hui à l’emplacement d’une partie de la fabrique un square portant le patronyme : « Square de la Porcelaine » a été aménagé. Au centre de cette esplanade arborée, un grand bassin rond entouré de pierres calcaires poreuses sert d’écrin à une fontaine. Au sommet d’un bloc rocheux érodé par le temps et tapissé de mousse, fusent des petits jets d’eau. Dans la pièce d’eau des poissons nagent en toute quiétude. A proximité de la fontaine se dresse le monument aux morts surmonté d’une représentation ailée de la République.

Revenir à la ville