La Source du Lavoir de Lourdine
La Source du Lavoir de Lourdine
Photos prises en octobre 2014

 

 

La Source du Lavoir de Lourdine de Ranton

Ranton occupe une colline dominant la vallée de la Dive dans laquelle coule un canal éponyme creusé au XIXème siècle. Il devait assécher le marais et permettre le transport de marchandises mais fut concurrencé par le rail. Le château du XIIIème siècle, autour duquel sont regroupées des maisons en tuffeau, a joué un rôle important lors de la guerre de Cent Ans. Il existe dans la vallée la chapelle de la” Bonne Dame” dédiée à la Vierge, elle fait l’objet d’un pèlerinage renommé dans la région. Selon la légende, Saint-Martin aurait au bord du marais renversé un autel dédiée à Jupiter pour le remplacer par un autel et une statue de Marie. Au fil du temps l’autel tomba en ruine et la statue fut enfouie. Un paysan la découvrit en travaillant son champ. Il l’emporta dans sa demeure, mais le lendemain la statue était de retour dans le champ. Au bout de la troisième fois il fut décidé d’élever une chapelle en ce lieu pour y déposer la statue et des pèlerinages furent organisés. L’édifice fut pillé et vendu comme bien national lors de la Révolution. Monsieur Haward de la Blotterie racheta le sanctuaire et le rendit au culte, il abandonna les terres avoisinantes nécessaires à la construction d’une nouvelle église. Un habitant de Cursay qui avait été guéri miraculeusement après un pèlerinage à la Bonne Dame à l’âge de dix sept ans, entreprit la construction du nouveau sanctuaire qui fut consacré le 17 septembre 1871.

Au bord de la départementale 19 près du hameau de Lourdine coule une source éponyme. Dissimulée dans la végétation, elle ne fait surface qu’au niveau du lavoir dont elle alimente l’unique grand bassin. L’eau transparente après son passage dans le bac à laver va rejoindre le petit ruisseau formé par cette source. Seulement l’un des côtés du lavoir, restauré en 2011, est couvert, pour y accéder il faut descendre une huitaine de marches. A proximité l’esplanade ombragée a été aménagée avec une table et des bancs.

 

Revenir à la ville