La Source Tracy
La Source Tracy
Photos prises en septembre 2017

 

La Source Tracy de Cusset

 

Cusset situé aux confins du Bourbonnais, de l’Auvergne et de la Bourgogne appartenait à la couronne de France et était une place frontière entre de puissants vassaux, ce qui décida Louis XI de la doter d’imposantes murailles. Ces fortifications furent réalisées par le maître d’oeuvre Vauzy de Saint-Martin entre 1476 et 1482. Un système de défense innovant y fut concrétisé, il était complété par des douves. Au fil des alliances politiques et des mariages, la cité perdit sons statut de ville frontière et ses murailles devinrent inutiles, elles furent détruites et les fossés devenus des lieux nauséabonds comblés. Certains de ces emplacements ont été plantés d’arbres, sur ces espaces des cours furent alors créés : le cours Lafayette aménagé entre 1764 et 1784, le cours Arloing en 1804 et le cours Tracy en 1831. Ce dernier rend hommage au marquis Victor Destutt de Tracy (1781-1864), polytechnicien qui se distingua par ses positions humanitaires (abolition de la traite des noirs…). Il fut élu député de l’Allier sur les deux arrondissements de Moulins et de Lapalisse, il opta pour Moulins. Toutefois le Maire de Cusset Annet Arloing, le considérant comme son député décida de l’honorer en donnant son patronyme au cours créé en 1831. Avec une trentaine de sources Cusset fut une ville thermale importante, surtout dans la seconde moitié du XIXème siècle, avec la construction d’un établissement thermal, la création de parcs aménagés de kiosques et buvettes. Le début du XXème siècle sonne la fin de l’activité thermale. En 2004 seules quatre sources étaient encore exploitées : Lafayette, Mesdames, Saint-Denis et Tracy.

Aujourd’hui le promeneur peut découvrir un certain nombre de ces pavillons de source dans le parc Chambon, mais aussi dans la cité, en particulier celui-du cours Tracy protégeant l’accès à la source éponyme. Celle-ci a été découverte à la suite d’un forage réalisé en 1845 à une profondeur de 118 mètres, sur l’emplacement d’une ancienne des tours constituantes des fortifications, et ce à l’initiative de son Maire Arnet Arloing. On lui attribua le nom du cours près duquel elle fut décelée. C’est une eau carbonaté sodique qui sort à une température de 13°. Le pavillon octogonal qui l’abrite a été réalisé dans un style architectural thermal Art Nouveau Il est clos par des grilles en fer forgé. Le style Art Nouveau se retrouve sur la maison de 1906 située le long du cours.

Nous remercions l’Office du Tourisme de Cusset pour les historiques des sources de la commune qu’il nous a aimablement transmis et dont certains des éléments ci-dessus ont été extraits. 

Revenir à la ville