Les Fontaines Sèches de la Mairie
Les Fontaines Sèches de la Mairie
Photos prises en septembre 2017

 

Les Fontaines Sèches de la Mairie de Saint-Yorre

 

Saint-Yorre n’a pas toujours porté ce patronyme, depuis le Moyen-Âge le village a connu plusieurs appellations : Saint-Thierry, Saint-Tiure etc ..La paroisse semble être née d’un moulin installé au lieu dit « Villa Moulin » à l’époque romaine. Près de la Villa Moulin, une chapelle fut érigée à proximité de ce qui est devenu la source Guerrier, ainsi qu’un prieuré bénédictin dépendant de l’abbaye de Cusset. Le dit prieuré fut détruit en 1739 par une crue de l’Allier. Saint-Yorre était rattachée à la Châtellenie de Vichy et dépendait du Comte de Bourbon-Busset. Jusqu’aux années 1860 la commune comptait entre 200 et 300 habitants. Au début du XIXème siècle on connaissait la présence de gisements aquifères, par quelques petites émanations le long des fossés de la partie basse de la commune. Ce qui a donné l’idée à des entrepreneurs avisés de réaliser des forages.

C’est en 1862 que le site reçoit le droit de porter la mention « Bassin de Vichy ». A la fin du XIXème siècle, il existait  de nombreuses petites exploitations, en 1920 on en recensait une vingtaine. La ville s’est développée et sa population a été multipliée par dix au cours du XXème siècle. La mairie a été édifiée dans les années 1930 une des ailes du bâtiment abrite un théâtre dont la salle culturelle porte le patronyme de Louis Aragon. Sur l’esplanade devant l’édifice municipal deux Fontaines Sèches ont été installées lors de la réhabilitation de trois places de la ville en 2013. Ces fontaines se caractérisent par l’absence de bassin extérieur. Lorsqu’elles ne sont pas active, elles ne sont pas visibles et peuvent constituer un espace piétonnier, en activité elles deviennent une aire de jeux pour les enfants.  L’architecture de la Mairie est mise en en valeur par ce nouveau décor.

Revenir à la ville