La Fontaine Saint-Alban
La Fontaine Saint-Alban
Photos prises en mai 2006

 

La Fontaine Saint-Alban d’Inguiniel

 

Inguiniel paroisse dédiée à Saint-Alban est citée pour la première fois dans la seconde moitié du XIIIème siècle, dans les archives de l’abbaye Notre-Dame de la Joie d’Hennebont. L’église sous le vocable du Saint a été édifiée en 1777, elle abrite une statue de Saint-Amphibale . Ce Saint fut à l’origine de la conversion de Saint-Alban le premier martyr de Grande Bretagne au IVème siècle. Des stèles gauloises découvertes à Noguello, Kerven Saint-Lalu ….. révèlent la présence de cimetières à incinérations datés du Vème siècle, ce qui rend vraisemblable une présence d’habitat gaulois, à pertir du Vème siècle avant Jésus Christ.

La Fontaine Saint-Alban est une fontaine monumentale surmontée d’un calvaire, au pied de celui-ci une longue pierre fait office d’autel pour les cérémonies. A la base de la Croix, gravé dans le granit un petit personnage, qui pourrait être une représentation du Saint. Deux fois par an, lors du pardon de Saint-Alban, le 27 Juin et le dimanche qui suit, la statue du dit Saint parcourt le chemin qui mène de l’église à la fontaine. Cette représentation d’un mètre quatre-vingts est portée par huit hommes et toujours suivie de nombreux fidèles. St-Alban né (en 287?) à Vérulam 30 kilomètres au nord de Londres fut martyrisé en l’an 3O4. Dans sa biographie, Bède le Vénérable, dit de lui qu’il était un païen charitable qui avait recueilli chez lui à Vérulanium, un prêtre chrétien qui le convertit, il s’agissait vraisemblablement de Saint-Amphibale poursuivit par la police. Quand les policiers arrivèrent, ils arrêtèrent St-Alban qui, pour sauver le prêtre, avait revêtu son uniforme religieux et fut mis à mort à sa place. L’eau de cette fontaine est reconnue pour soigner les maux de tête, mais c’est aussi une fontaine protectrice des chevaux et des bovins.

Revenir à la ville