La Fontaine du Buisson
La Fontaine du Buisson
Photos prises en Juin 2013

 

La Fontaine du Buisson de Saint-Gilles-les-Forêts

 

Dans la montagne limousine le Mont Gargan culmine à 731m. Du sommet on jouit d’une vue sur l’ensemble des plateaux limousins, des Monédières aux Monts d’Ambazac et même parfois, lorsque le ciel est bien dégagé, sur les Monts d’Auvergne. Le nom Gargan, outre les légendes qui s’y rattachent a des origines beaucoup plus anciennes que celles attribuées à Gargantua, et dont la signification est liée aux croyances celtes et au culte solaire.

 

Pour accéder au sommet du Mont-Gargan, il faut emprunter l’allée de hêtres plantée par l’abbé Joyeux en 1868-1869.Leurs troncs sont courts et leurs branches sont basses et très tortueuses. Cette particularité, à la base de légendes et croyances, est due à la variété de ces hêtres, mais aussi aux éléments qu’ils doivent affronter. Au sommet du Mont se dressent les ruines de la chapelle consacrée à Notre-Dame du Bon Secours.

 

 

Elle a été édifiée entre 1868 et 1871 par la population et l’abbé Joyeux. Elle était le point d’arrivée d’un pèlerinage, elle s’est dégradée au fil des ans sous les effets de l’érosion et des actes de malveillance. Propriété du Conseil Général les ruines ont été consolidés en 1992. A proximité des ruines une stèle rappelle les combats au cours de laquelle s’affrontèrent l’armée allemande et les maquisards de Georges Guingouin. La cloche de la chapelle a été subtilisée par un ferrailleur, retrouvée avec l’aide de la police, elle a été réinstallée en février 2011 à l’instigation des Amis du Mont Gargan.

 

En contournant le chevet de la chapelle un sentier mène après 200 mètres à une source “La Fontaine du Buisson Blanc” pourquoi ce nom : vraisemblablement parce que l’aubépine, arbre de la Vierge, fleurissait autrefois en ce lieu. La source a dit-on la particularité de ne jamais tarir, l’eau est contenue dans une vasque circulaire d’environ 1,50 m de diamètre aux parois constituées d’un appareillage de pierres plates. C’est une fontaine de Dévotion.

A Nicole et Jean, nous devons la découverte de ce site.

 

Revenir à la ville