La Fontaine “La Grande Matinée”
La Fontaine “La Grande Matinée”
Photos prises en juin 2019

 

La Fontaine  “La Grande Matinée” de Sarrebourg

 

Le paysage urbain de Sarrebourg fut particulièrement marqué par l’architecture du XVIIIème siècle. L’église paroissiale Saint-Barthélémy ancienne collégiale Saint-Etienne avait été érigée au XIIIème siècle, elle fut reconstruite au XVIIIème siècle. De l’église romane il ne subsiste que la tour nord avec ses arcades et ses têtes sculptées. A l’intérieur sont conservées des stalles gothiques et des boiseries du sculpteur strasbourgeois Dominique Labroise. Sarrebourg possède disséminées dans la ville de nombreuses sculptures. Depuis quelques années est organisée pendant la période estivale, une exposition de sculptures dispersées dans les rues et les espaces public de la cité. Certaines œuvres ont trouvé leur place définitive dans la ville.

Lors du réaménagement de la place du marché une fontaine sèche a été installée. Les jets d’eau mettent en valeur et donnent un reflet particulier à la sculpture qui orne la fontaine et lui a donné son patronyme : « La Grande Matinée » œuvre de François Cacheux né à Paris en 1923. Petit fils du sculpteur genevois Armand Cacheux (1868-1965). Après trois ans de cours du soir chez Robert Wlérick (1882-1944) ce dernier devient son professeur en 1940 lorsqu’il devient élève de l’Ecole des Arts Appliqués. En 1943 il est résistant au sein du réseau F2, arrêté condamné à mort il est déporté à Mauthausen il est sauvé par l’avance des troupes russes. Les années qui suivent sont difficiles, mais il obtient en 1954 le prix de la Villa Abd el Tif. Il devient professeur de nu aux Beaux Arts de Clermont-Ferrand, puis est nommé à la direction des Arts décoratifs de Strasbourg jusqu’en 1989. Il s’installe alors à côté d’Angers à Port-Thibault, village de la commune de Sainte-Gemmes-sur-Loire, et travaille dans son atelier des bords de Loire. De nombreuses expositions lui sont consacrées aux Etats-Unis, en Europe et en France. En 1998 il est promu commandeur de la Légion d’Honneur. En 2000 afin de témoigner son attachement à la ville d’Angers il fait don de 22 bronzes (bustes et statuettes) de 70 dessins et 12 pastels. Parmi les Grandes sculptures installées à Angers se trouve un exemplaire de « La Grande Matinée » dont il insuffle la vie à une sculpture de plâtre qui deviendra « bronze ». Il décède en 2011 à l’hôpital d’Angers.

 

Revenir à la ville