La Fontaine de l’Hôtel de Ville
La Fontaine de l’Hôtel de Ville
Photos prises en mai 2008

 

 

La Fontaine de l’Hôtel de Ville d’Eymoutiers

 

Autour du monastère créé après le décès de Saint-Psalmet, se développe un noyau, puis une cité qui devient le fief de l’évêque de Limoges. Eymoutiers l’une des principales places Calviniste du Limousin eut à souffrir des Guerres de Religion. C’est en 1629, sur l’ordre de Monseigneur François de La Fayette, que s’installe à Eymoutiers le couvent des Ursulines. On s’y consacre à l’éducation des jeunes filles pauvres. En 1883, y-est transféré le collège antérieurement situé dans le haut de la ville.

A l’origine on pense que la fontaine était située plus près du porche, dans la cour, pour les besoins des religieuses qui possédaient un jardin à cet endroit (celui-ci descendait jusqu’à la Vienne). C’est l’aqueduc qui dessert “la pissarate” de la rue des Ursulines qui l’alimentait. Lors des travaux de réhabilitation du vieux collège, en partie détruit par un incendie, elle a été installée à l’endroit où elle se trouve aujourd’hui, près de l’Hôtel de Ville qui occupe cet espace depuis 1997. La fontaine est alimentée par le réseau d’eau de la ville.

Nous remercions la Mairie d’Eymoutiers pour les informations sur cette fontaine qu’elle nous a aimablement fournies.

Revenir à la ville