La Fontaine Notre-Dame de l’Ermitage
La Fontaine Notre-Dame de l’Ermitage
Photos prises en septembre 2017

 

 

La Fontaine Notre-Dame de l’Ermitage de Noirétable

 

Noirétable est une commune du Forez située sur l’ancienne voie romaine reliant Lyon à Clermont-Ferrand, son ancien patronyme était au XIIème siècle Nigro Stabulo. Nigro en latin signifie noir, et stabulo une étable ou une écurie et par extension une auberge. Le Plateau de Noirétable à 1100 mètres d’altitude accueille depuis le XIIème siècle un pèlerinage marial. Lors du dit siècle, la Vierge Marie serait apparue en ce lieu près d’une source à une personne dont on ignore le patronyme et lui aurait dit : « Va te confesser au Prieur de Noirétable, et reviens ici faire pénitence ». L’homme aurait alors mené une vie de pénitent et d’ermite dans ces lieux jusqu’à sa mort d’où l’éponyme du site. Rapidement des pèlerins sont venus se recueillir près de la source et auprès d’une pierre sur laquelle la Vierge Marie aurait laissé la trace de son pied.

Sur la Source devenue miraculeuse une chapelle a été édifiée, remplacée au fil du temps par d’autres constructions, la dernière édification remonte à 1896, et a bénéficié d’une restauration en 1969. Aujourd’hui un petit canal conduit l’eau jusqu’à un bassin ovale semi enterré. Une modeste borne surmonte le débouché du conduit, sur celle-ci sont posés quelques louches et autres récipients permettant de s’abreuver. Certaines personnes souffrant d’arthrite d’autres de douleurs articulaires prennent des bains de pieds. A quelques centaines de mètres de la chapelle, un sanctuaire a été bâti, il accueille outre des pèlerins les personnes venues se ressourcer dans ce lieu calme. L’hôtellerie qui accompagne l’église est tenue par les soeurs du couvent de Note-Dame-de-la-Salette. Ce sont elles qui le jour de l’Assomption ouvrent la procession, réunissant plus d’un millier de personnes.

Elles empruntent à partir du sanctuaire, en tête de la procession la majestueuse allée Saint-Antoine, ornée d’une grande statue du Saint.

Les participants traversent les sous-bois et arrivent 450 mètres plus loin à la chapelle où une messe est célébrée, à l’issue de celle-ci les pèlerins sont invités à se désaltérer avec l’eau de la source.

 

Revenir à la ville