La Fontaine Place du Griffoul
La Fontaine Place du Griffoul
Photos prises en septembre 2018

 

 

La Fontaine Place du Griffoul de Saint-Juéry

 

Le patronyme de la commune serait Saint-Georges dans sa forme occitane. Il demeure sur son territoire les restes d’un ancien castelnau qui aurait été édifié au XIIème siècle, mais détruit au XVIIème siècle. A Saint-Juéry la chute d’eau du Saut du Tarn a été exploitée différemment selon les époques . Marie-Joseph Garrigou, frère de Jean-Baptiste, et Alexis Massenet sont à l’origine de la création d’une aciérie au Saut du Sabo qui deviendra celle du Saut du Tarn et comptera jusqu’à 22 martinets. Au fil du temps des hauts fourneaux seront construits, l’arrivée d’une première centrale hydroélectrique est créée ce qui donne une force motrice pour les ateliers de l’usine, en 1911 l’entreprise emploie 1300 personnes. Suite aux accord de Matignon, en 1936, l’entreprise a des difficultés financières, après la Seconde Guerre Mondiale elle s’oriente vers de nouvelles productions sous le nom de : Société des Forges et Aciéries du Saut du Tarn. Suite aux grèves des années 1960 l’usine est déclarée en état de règlement judiciaire et 1500 personnes sont licenciées. Après la fermeture plusieurs nouvelles entreprises ont vu le jour . Une centrale EDF moderne est construite sur la rive droite du Saut du Sabo. Depuis 1995 dans l’ancienne usine hydroélectrique un musé a été installé à l’initiative d’anciens salariés, il retrace l’histoire du Saut du Tarn.

Griffoul, mot occitan désignant une fontaine située sur la place centrale d’une ville ou d’un village. A Saint-Juéry sur la Place du Griffoul, un giratoire possède un espace fleuri accompagné d’une fontaine. Celle-ci se compose d’un grand bassin rond au bord bourrelé, il est orné d’une vasque sur pied possédant en son centre un jet d’eau. Le trop plein de la coupe tombe en petite cascade au niveau inférieur. A l’arrière se dessine le clocher en brique rouge de l’église Saint-Georges.

Revenir à la ville