La Source du Lavoir Saint-Grégoire
La Source du Lavoir Saint-Grégoire
Photos prises en avril 2015

 

 

La Source du Lavoir Saint-Grégoire d’Augé

 

Après la conquête de la Gaulle, les romains édifièrent un oppidum sur une butte de la commune d’Augé. Plus tard l’enceinte fortifiée fut remplacée par un château fort. Au XIXème siècle ce qui restait de l’ancienne forteresse en ruine depuis une centaine d’années a été rasé. Il existait également deux prieurs : celui de Notre-Dame-de-la-Boule qui appartenait au XVIIIème siècle à Notre-Dame de la Grande à Poitiers. Celui de Saint-Hilaire situé à la sortie du bourg sur le chemin de Saint-Georges et qui avait pour collecteur l’Abbé de Saint-Maixent. L’église placée sous le vocable de Saint-Grégoire dont il subsiste des parties romanes a été incendiée au cours des guerres de religions, en 1570 elle était fort délabrée. En 1790, elle a bénéficié d’importants travaux de réfection. Le coeur et le clocher ont été classés Monuments Historiques en 1914. En août 1944 un convoi allemand en représailles à une attaque, met le feu à une partie de l’édifice religieux et prend une trentaine d’habitants en otage, mais constatant que le médecin du bourg a soigné l’un de leurs blessés, ils relâchent leurs otages.

A l’entrée de la rue du Lavoir Saint-Grégoire coule une source. Elle sourd au fond d’une cavité rocheuse à la base du coteau. En façade une grande construction en moellons sert d’appui à une partie de la toiture à deux pans du lavoir. A l’avant de l’arrivée d’eau, un passage ménagé sous le pavage d’accès permet à l’eau d’aller remplir le bac de lavage. De chaque côté de l’ouverture, des avancées permettent de disposer des cuvettes et autres récipients afin de faciliter leur remplissage. En façade deux piles en pierre soutiennent la partie avant de la toiture de l’ensemble qui comme l’église est sous la protection de Saint-Grégoire évêque de Tours au VIème siècle.

 

Revenir à la ville