La Fontaine Saint-Méen
La Fontaine Saint-Méen
Photos prises en mai 2010

 

 

La Fontaine Saint-Méen de Sainte-Mère-Eglise

 

Localisée au cour du Plain et à proximité de la côte, Sainte-Mère-Eglise va occuper une situation privilégiée sur une voie de communication romaine. Lorsque, au début du XIIe siècle, la première pierre de l’église est posée, la paroisse est déjà en place. Guillaume de Sainte-Mère-Église, est sacré évêque de Londres en 1199. La cité eut une histoire assez mouvementée, elle subit les ravages des troupes anglaises au XIVe siècle, la peste, les guerres de religion, la Révolution de 1789, les Chouans avec l’exécution en 1796 de leur chef, le vicomte de Bricqueville.

Sous le vocable de Saint-Méen la Fontaine est située à côté de l’église, dans un petit chemin au nord-est. Méen, né en Cambrie (actuel Pays de Galles) à la fin du VIe siècle, vint dans la région voir Saint-Marcouf. La légende raconte qu’ayant eu soif lorsqu’il passa à Sainte-Mère-Église, il aurait alors frappé le sol de son bâton et une source aurait jailli à cet endroit. Cette source ne s’est jamais tarie. Son eau est réputée pour guérir toutes les dermatoses.

La source est un simple carré d’eau, à côté une pile en granit sur laquelle est posée une statue de marbre blanc à l’effigie de Saint-Méen. Derrière est creusé un puits protégé par une grille, dont le centre présente un petit orifice de section carrée. Aux barreaux de ladite grille de nombreux morceaux de tissus sont attachés, ils ont été utilisés par les pèlerins pour leurs ablutions sur les parties malades. Le site semble très fréquenté comme le démontre les nombreux mouchoirs, foulards et autres qui y sont accrochés. Au matin du 6 juin 1944, de nombreux civils trouvèrent refuge en ce lieu au creux du fossé.

Revenir à la ville